La détox post-fêtes 

Aie aie aie, le constat 

Comme chaque année à l’approche des fêtes, on se dit qu’il va falloir « faire attention ». Seulement, lorsqu’arrive le mois de décembre, on enchaîne les repas copieux très riches, trop sucrés et bien gras ! Le tout sur 2 jours et sans se plaindre SVP !

Mais qui n’a jamais fait le constat de se dire, le 25 décembre au soir « On a encore trop mangé à Noël ! », « C’était délicieux, mais je suis sûr d’avoir pris 2 kgs là… ». On sait, on sait, l’excès de chaperon, foie gras et autres variétés ingérées en 48h ne facilite pas la tâche de la détox. Chez MON PANIER EN NORD, on vous donne quelques tips pour surmonter l’indigestion et mettre votre organisme au repos. (testé et approuvé par l’équipe !)

Des légumes à gogo 

Le foie est le 1er organe à souffrir des excès post-fêtes entre la consommation d’alcool, les graisses, le sucre, les protéines… On se sent alors fatigués, on souffre de migraines et des boutons peuvent apparaître. Il faut le mettre au repos et le « nettoyer ».

Démarrez la cure dès le lendemain des fêtes une fois celles-ci passées, sur 1 semaine voir 10 jours. 

On privilégie les légumes crus ou cuits, cuisinés à la vapeur ou au four… On évite également les matières grasses et on remplace le beurre et la crème par des huiles végétales (huile de colza, d’olive, de tournesol, de coco, de noix, de lin… faites-vous plaisir pour varier les goûts). Si possible, privilégiez les légumes drainants : tous les choux, le poireau, le fenouil, les oignons… Consommés en soupe, gratin ou en fondue ils sont vos alliés en cette période, multipliez les textures pour plus de plaisir !

Chez nos amis les fruits, on n’hésite plus avec un petit jus d’orange frais pressé dès le matin, source de vitamines C ! Si vous n’avez pas le temps, un kiwi avalé à la cuillère fera l’affaire (un seul kiwi couvre les apports en vitamines C pour une journée, on en profite !) 

Des viandes & poissons « blancs »

On réduit sa consommation de viande et on privilégie les poissons blancs (bar, cabillaud, colin, daurade, flétan, lieu, sole, merlan, raie, turbot…), ou les viandes maigres (dinde, poulet, lapin, escalope de veau, filet mignon de porc, bifteck haché de bœuf à 5% mat. Grasses). On peut également instaurer un repas « végé » par semaine ? (#nouvellerésolutionécologique)

L’hydratation, la clé du succès 

Bien s’hydrater permet l’élimination des déchets : cela fluidifie le sang, draine les toxines et améliore le transit intestinal un peu paresseux. On boit donc 1,5 voire 2L par jour en privilégiant les infusions, le thé, l’eau… COUP DE BOOST => démarrer la journée par le jus d’un demi- citron dans un verre d’eau tiède puis toute la journée on sirote un mix de 1L de cette potion magique :

  • 2/3 de thé vert 
  • 1/3 jus de raisin bio 
  • Jus d’1 citron bio 

Ou alors, pour les plus pressés, on mise sur le jus d’un citron mélangé à de l’eau minérale, simple, rapide et efficace pour nettoyer son organisme !

Un sommeil réparateur 

Un seul mot d’ordre RE-POS ! Un organisme trop sollicité par la digestion est un organisme fatigué. Couchez-vous et levez-vous à heures fixes si possible, et dormez au minimum 7h. 

On se met au sport 

N’oubliez pas de vous déplacer au minimum 30 min par jour ! Aérez-vous l’esprit à la pause déjeuner quitte à partir manger quelque part en y allant à pied, balade digestive assurée 😉 Pensez aux balades en forêt pour un air pur les weekends, déplacez-vous en transports en commun ou en vélo la semaine et descendez un arrêt avant, histoire de faire monter le cardio et le rose aux joues 😉

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *